L’ail et ses bienfaits pour le système cardio-casculaire

Précédent
Suivant

La plante :

Condiment indissociable de la cuisine méditerranéenne, l’ail tenait aussi une place de choix dans la pharmacopée ancienne.
Ses propriétés antiseptiques préservaient des maladies contagieuses.

 

Domaine d’utilisation traditionnels :

L’ail est reconnu pour son action bénéfique sur la tension artérielle et le cholestérol. On l’utilise traditionnellement dans le traitement des troubles circulatoires mineurs.
 

Conseils pratiques :

Sans gêne pour l’entourage, prendre en général 1 gélule matin matin et soir, avec un grand verre d’eau. 
A prendre pendant 3 mois, à renouveler si nécessaire après bilan médical.
Réservé à l’adulte dans cette indication. En cas de prise d’anticoagulants, demandez conseil à votre médecin.
Femme enceinte ou qui allaite : prise ponctuelle sur avis du médecin ou du pharmacien.
 

Et si c’était de l’hypertension ?

On peut souffrir sans le savoir d’un excès de tension artérielle. Souvent, il n’y a aucun signe ou des troubles anodins qui passent inaperçus : maux de tête, bourdonnements d’oreille, fatigue…
 
L’âge est un facteur de risque bien connu. Mais le stress et le surpoids peuvent aussi générer de l’hypertension. Et si l’anomalie persiste, c’est une menace pour le système cardio-vasculaire.
 
 
Par prudence, il importe de contrôler régulièrement sa tension. La prévention passe par l’hygiène de vie et l’équilibre nutritionnel. 
 
En phytothérapie, l’ail et l’olivier s’utilisent traditionnellement pour leur effet hypotenseur et protecteur des artères.

Autres articles